Est-il possible de se passer de Google Adwords en 2017 ?

L ’année 2016 vient de se terminée mais, pour Google AdWords, elle aura déjà été l’année des changements les plus importants depuis son lancement. Après avoir supprimé la colonne des annonces de droite au printemps, changé la couleur des annonces, rajouté une 4ème annonce premium (annonce qui s’affiche au-dessus des résultats de recherche naturelle), google a lancé un nouveau format d’annonce durant l’été : l’expanded text ads.

L’expanded text ads de Google AdWords

La taille des annonces n’avait encore jamais été changée. Avec ce nouveau format, Google a tout simplement doublé la taille des annonces, ce qui est une vraie révolution. Concrètement, le titre passe de 25 caractères à deux fois 30 caractères et le descriptif double de 35 caractères à 80 caractères.

La suppression de la colonne publicitaire de droite avait été décidée afin de rendre la recherche plus cohérente sur tous les appareils. Ce nouveau format publicitaire va dans le même sens et vise à offrir une bien meilleure visibilité aux annonces, tant sur mobile que sur desktop. Le but étant, on s’en doute, d’engendrer de meilleures performances.

A l’heure actuelle, les « petites » annonces sont encore diffusées. D’ici la fin de l’année ou tout début 2017, il n’y aura plus que des annonces grands formats.

expanded-text-ads

Peut-on se passer de Google AdWords ?

Ce titre, un brin provocateur, est pourtant loin d’être absurde. Pour certains secteurs d’activités, ceux où il y a une forte concurrence, et donc beaucoup d’annonces AdWords, vous risquez de ne plus être visible sur la première page de Google avec uniquement du référencement naturel.

En effet, puisque désormais on peut – en plus du texte – rajouter des extensions d’annonces comme le téléphone, votre adresse, des liens annexes, des avis clients, etc., la surface publicitaire prend beaucoup plus de place. Et lorsque vous en avez quatre à la suite, ce qui est visible immédiatement à l’écran ce sont les publicités. Forcément le taux de clics sera beaucoup plus important sur les annonces publicitaires alors que les résultats naturels vont en pâtir.

Quelle est la bonne stratégie à suivre ?
Dans ce contexte, doit-on encore tout miser sur AdWords ? Est-il judicieux de miser sur le référencement naturel ? Les changements dans le digital sont constants, il faut donc anticiper et s’adapter en continu. Personne ne sait quels seront les modifications futures de Google à propos des résultats naturels. A ce stade, il est par conséquent dangereux d’arrêter d’investir dans le SEO, qui reste un canal d’acquisition de trafic très important. Il est donc conseillé de le travailler de manière constante afin d’obtenir des résultats. Mais, je ne saurais trop vous recommander de ne pas tout miser sur un seul canal.

Voici ma recommandation : poursuivre le référencement naturel, investir dans Google AdWords, ainsi que sur d’autres canaux comme Facebook, le emailing, l’affiliation, tout en gardant à l’esprit que ce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera peut-être pas demain – ce qui nous oblige à une veille et à un monitoring permanent !

 

Article rédigé pour Cominmag.ch

Partager cet article