Les piliers du référencement naturel | SEO

Quels sont les piliers du référencement ?

On me demande régulièrement ce qu’on doit faire pour être numéro 1 sur Google. Autant le dire tout de suite, il n’y a pas de recette miracle et aucune assurance risque pour être premier, même si vous suiviez toutes les directives prodiguées dans l’importante littérature consacrée à ce sujet. Il n’est donc pas possible de donner une liste exhaustive des points à suivre dans un simple article d’une page ; néanmoins il peut être utile d’expliquer les trois piliers sur lesquels le référencement repose.

I. Premier pilier du référencement : la technique et l’accessibilité

Avant de constater si votre site est bien positionné sur Google, la première démarche consiste à s’assurer que les moteurs de recherche l’ont bel et bien indexé. Pour ce faire, il suffit de taper l’url dans Google (site : www.exemple.ch) et de regarder les résultats qui en ressortent. Le nombre de pages doit être à peu près équivalent à celui de votre site. S’il y en a beaucoup moins, cela signifie que celui-ci a peut-être un problème d’indexation. Si vous ne trouvez aucune page, cela veut dire que votre site n’est pas indexé actuellement par Google.
L’outil Google Webmaster Tools permet (s’il est installé) de savoir où se situe exactement le problème d’indexation. Cet outil gratuit est facile à mettre en place. Il est également important de s’assurer que le fichier Robots.txt a été créé et configuré correctement, et qu’il n’interdit pas l’accès du site aux moteurs de recherche.

II. Deuxième pilier du référencement : le contenu

Aujourd’hui, tous les contenus d’un site Internet doivent être de qualité pour apporter un bénéfice certain aux lecteurs et pour daigner intéresser Google, ainsi que les autres moteurs de recherche. Le contenu est essentiel pour booster le référencement naturel d’un site Web. Or la difficulté consiste à parvenir à intéresser les lecteurs (et à les fidéliser) tout en intéressant les moteurs de recherche qui n’ont pas forcément les mêmes critères d’évaluation. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’adopter un style d’écriture spécifique au Web, et de produire des informations intéressantes et utiles pour les internautes. Lorsque vous rédigez son contenu, vous avez en fait deux cibles : vos lecteurs et les moteurs de recherche.

Les contenus doivent être structurés, avec titres et sous-titres (H1, H2, H3…), et les balises métas doivent être complétées de manière pertinente et attrayante. Ils doivent comprendre des liens entrants et des liens sortants. Chaque texte doit être unique : Google sanctionne le « duplicate content », c’est-à-dire le contenu copié-collé. Pour qu’un site Internet soit bien positionné, il est également important de tenir compte des mots-clés lors de sa rédaction. Certaines expressions doivent être intégrées naturellement aux textes, et répétées suffisamment (sans exagération tout de même), afin de permettre à Google d’identifier les sujets et thèmes abordés par le site Internet, et de l’indexer correctement pour les internautes dans ses résultats de recherche. Bien entendu, il est important de dédier à chaque page du site une fonction, un référencement spécifique et donc des mots-clés différents qui seront chaque fois liés à la thématique abordée.
Enfin, il est absolument nécessaire de mettre régulièrement à jour les contenus du site. Celui-ci ne doit pas rester statique, il doit vivre à la fois pour intéresser les lecteurs et pour signaler à Google que le site en question est dynamique.

III. Troisième pilier du référencement : La popularité et les liens entrants

Pour être jugé crédible par Google et l’ensemble des moteurs de recherche, un site doit être populaire. Cela signifie en premier lieu qu’il doit compter de très nombreux lecteurs qui vont générer du trafic sur le site. Mais il lui faut également être « conseillé » par d’autres sites traitant du même type de thématique, qui soient eux-mêmes crédibles. Cette confiance / caution est matérialisée par le biais de liens entrants ou backlinks. Plus il y a de backlinks sur un site, provenant de sites estimés de qualité par Google, mieux votre propre site Web est référencé. La problématique est de savoir qu’est-ce qu’un site de qualité pour Google. La puissance d’un lien n’est pas identique à un autre suivant la provenance du site.
Afin de drainer davantage de lecteurs encore, il est également intéressant d’appliquer aujourd’hui une stratégie « social media » efficace, car cela permet d’obtenir indirectement davantage de popularité pour un site Internet.

Pour bien positionner son site Internet sur les moteurs de recherche, il est donc nécessaire d’appliquer une stratégie SEO cohérente et évolutive, qui s’appuie sur ces trois piliers du référencement. Ce n’est qu’à cette condition que l’optimisation peut être, à terme, satisfaisante.

Article rédigé pour Cominmag.ch

Partager cet article