Le référencement et la vitesse de chargement d’un site

Nombreux sont les paramètres qui font qu’un site est visible sur les moteurs de recherche. Le but d’un travail de référencement étant d’être le mieux indexé et d’accéder à la première page. Les mots clés, les balises et bien d’autres encore sont des critères que le webmaster se doit d’optimiser. Toutefois, le temps de chargement d’un site qu’il soit de l’e-commerce ou d’une vitrine est devenu déterminant. La raison est simple, les internautes attendent autour de 3 secondes avant que la page s’affiche. Au-delà de ce délai, nombreux sont ceux qui abandonnent et consultent un autre site concurrent. Pour optimiser le site et par la même occasion le taux de conversion, il est important de voir de plus près ce paramètre. Il existe des méthodes accessibles et faciles à appliquer. Quelques informations utiles pour améliorer le temps de chargement d’un site.

 

Pourquoi un chargement rapide est plus rentable ?

La réduction du temps de chargement d’une page qu’elle soit d’un blog, d’un site marchand ou d’un site entreprise est primordiale. Elle n’est pas juste sollicitée par les internautes, mais également par les moteurs de recherche. Elle est prise en compte par les crawlers dans l’indexation du site. Ce sont les robots que les moteurs de recherche utilisent pour tracker toutes les informations sur un site. C’est devenu un critère dans le classement des sites sur les navigateurs. Il est donc prioritaire de prendre les décisions nécessaires pour améliorer ce temps de chargement. Des solutions sont disponibles pour accompagner les administrateurs de site pour optimiser cette vitesse de chargement. Les faits sont là, les internautes sont devenus de plus en plus exigeants. Et vu le nombre de concurrents que contient la toile, choisir un autre prestataire est facile.

De plus, ce temps de chargement d’une page est devenu un critère de l’algorithme des moteurs de recherche. Les développeurs ne peuvent plus l’ignorer et doivent réagir vite pour ne pas perdre la notoriété du site, mais pas que. Les conséquences de la lenteur d’un site peuvent affecter de nombreux domaines et font perdre de l’argent à son propriétaire. Outre la qualité de la connexion de l’internaute qu’on ne peut pas encore maitriser. Une ouverture lente d’un site entrainera le départ d’un client potentiel. C’est la perte d’une conversion supplémentaire et qui va renflouer l’entreprise de la concurrence. Les robots des moteurs de recherche sont aussi paramétrés pour abandonner l’indexation d’un site si ce dernier met trop de temps à leur fournir les informations. Et là-dessus, vous ne pouvez pas vous mentir. Une fois que les crawlers ont zappé le site, vous ne serez pas juste visible sur internet.

 

Comment tester la vitesse de chargement d’un site ?

Le navigateur que l’internaute a choisi effectue de nombreuses requêtes dès qu’une URL est sollicitée. Le serveur qui héberge le site va devoir traiter toutes ces demandes en quelques secondes. Ces informations cryptées vont être retranscrites de manière à constituer la page demandée. C’est le travail qui se passe derrière l’écran de l’utilisateur. Et l’expérience des internautes a montré que ces derniers se soucient peu de toutes ces besognes. S’ils ne sont pas satisfaits dès le premier clic, ils vont juste quitter la page et chercher un autre site similaire. C’est un problème que le site doit régler très vite s’il ne veut pas perdre tous ses clients potentiels. Il en va de soi pour le développeur de trouver le meilleur outil pour gérer ce temps de chargement.

Outre la perte d’argent, le site qui prend du temps pour afficher son contenu est aussi pénalisé par les moteurs de recherche. Heureusement, des solutions sont délivrées par les navigateurs pour améliorer ce temps. L’outil en question est capable de mesurer la rapidité d’une page à s’ouvrir sur un ordinateur, un mobile ou une tablette. C’est un audit dudit site en quelque sorte. Il existe de nombreux outils qui travaillent sur l’optimisation de la vitesse de chargement d’une page. Utilisez-les à bon escient et suivez les actions suggérées pour améliorer l’expérience de vos utilisateurs sur le site. Toutefois, il ne suffit pas de suivre ces consignes pour être dans les 3 secondes. Il existe pas mal de critères qu’il faut prendre en compte pour gagner en pertinence en matière de référencement.

 

Comment améliorer le chargement d’un site ?

Outre l’aide des outils fournis par les moteurs de recherche. Le choix de l’hébergement de votre site est déterminant. C’est le serveur qui héberge votre site qui en est le premier responsable du temps de chargement. En envoyant les informations à votre navigateur, il détermine ce temps de chargement. Nombreux sont ceux qui préfèrent utiliser un serveur pas cher. Et c’est là que le problème commence. En voulant épargner dans des hébergeurs gratuits, c’est la performance du site qui se trouve être faible. De ce fait, pour améliorer la vitesse de chargement de votre page, optez pour des hébergements payants. Les fournisseurs sont nombreux et les tarifs aussi. Vous aurez le choix entre des hébergements dédiés ou des hébergements avec une audience moyenne.

Si vous êtes surtout dans les ventes en ligne, il est recommandé d’investir un bon budget sur la qualité de votre site. Une fois réglé, ce problème d’hébergement, vous devez aussi prendre en compte le contenu de votre page d’accueil. Il faut que cette dernière soit attirante et mette en évidence toutes les offres susceptibles d’attirer le client. Pour cela, certains points doivent être optimisés et améliorés pour que la fidélisation de l’internaute se fasse tout naturellement.

 

Quelques optimisations supplémentaires

Pour réduire davantage le temps de chargement d’un site. Un travail d’optimisation des images est essentiel. En choisissant des fichiers lourds, vous contribuez au ralentissement de l’utilisation. Privilégiez les formats images légers, redimensionnez vos images s’il le faut. Et plus encore, vous pouvez les compresser afin d’entrer dans cette moule. L’erreur à ne pas faire est d’indiquer l’emplacement de l’image originale. Le navigateur va encore prendre du temps à chercher et à transmettre ces images sur la page. Compressez la taille de vos images et utilisez-les dans les déclarations CSS. Cela va aider le navigateur à afficher en peu de temps et en même temps toutes les images. Ainsi, les offres parviennent directement au client et sans une longue attente.

Et pour optimiser encore ce temps de navigation. Utilisez la transition de http vers http/2. Optez pour un CDN. Choisissez un domaine externe pour les images. Le navigateur doit transcrire le plus rapidement toutes vos commandes. Pour cela, évitez d’avoir recours à trop d’URL de redirections. Le choix d’un code HTML pour les pages statiques est recommandé. Tout comme l’utilisation d’un seul fichier CSS pour toutes les informations. Mettez en œuvre toutes ces pratiques et vous verrez que votre site peut être celui que les internautes préfèrent. N’omettez aucune des règles de référencement, utilisez les bons mots clés, les phrases qui accrochent et les crawlers vont faire remonter votre classement. C’est un travail de longue haleine au début, mais avec la pratique, vous verrez les résultats dans le long terme. Une fois indexée, votre page reste sur les moteurs de recherche. Il suffit de mettre à jour les informations pertinentes pour gagner davantage de notoriété auprès des utilisateurs.

Partager cet article