Référencement naturel

SEO et ROI

SEO : un moyen de mesurer son retour sur investissement

Généralement, lorsqu’une entreprise décide de s’offrir les services d’un prestataire SEO, c’est qu’il souhaite booster son référencement naturel afin d’améliorer la visibilité de sa vitrine en ligne. L’objectif premier étant de développer considérablement son chiffre d’affaires, une bonne stratégie s’impose. Mais une fois l’investissement effectué, comment savoir que cela a porté ses fruits ? Comment mesurer son retour sur investissement ?

 

Un point sur le taux de conversion

Avant d’opter pour une prestation SEO, vous devrez savoir très exactement où vous en êtes en termes de chiffre d’affaires et quel est votre objectif. Par la suite, si vous souhaitez mesurer votre ROI afin de maîtriser votre rentabilité, nous allons de suite parler du taux de conversion ainsi que des revenus générés. Quel est très exactement le ROI du SEO ? Premièrement, il est impératif que vous analysiez le taux de conversion de votre site ainsi que le revenu généré par le client en provenance de votre site internet. Si aucun de vos salariés n’est habilité pour cela en interne, sachez que cette tâche peut entrer en compte dans la prestation d’une agence SEO. Cette dernière se chargera d’analyser vos statistiques afin de suivre les conversions de votre site. Il faut savoir que le taux de conversion varie en fonction du secteur d’activité ainsi que des produits ou services commercialisés. Ce sera uniquement lorsque vous aurez pleinement connaissance de ces deux facteurs que vous pourrez déterminer quel est le CA que votre site génère. Puis, à partir de là, vous pourrez vous projeter et faire croitre votre trafic en améliorant la visibilité de ce dernier. Ce sera également à partir de là que vous pourrez escompter augmenter votre taux de conversion. Il s’agit de l’objectif premier du référencement naturel : accroitre le taux de conversion dans le but d’amener davantage de visiteurs ciblés.

 

Estimer son ROI

La prestation de référencement naturel ou SEO se base sur son objectif premier qui est l’augmentation de visibilité. Toutefois, pour en arriver à ce résultat, il est important de suivre certaines directives. Le fait d’attirer davantage de trafic sur votre site, notamment des visiteurs de qualité parfaitement ciblés, constitue un point déterminant pour la réussite de votre stratégie de référencement. Pour augmenter votre chiffre d’affaires, vous devrez penser stratégies, toutefois le mécanisme est relativement simple. Pour résumer, une prestation SEO vous fera gagner en visibilité, augmentera le trafic sur votre site ainsi que le taux de conversion de cette dernière et le nombre des ventes par la même occasion. Cela signifie que l’augmentation du chiffre d’affaires se fera des plus simplement. De ce fait, sachez que l’augmentation du CA est proportionnelle à celle des divers paramètres que nous avons vue plus tôt ainsi qu’à votre revenu moyen par client. Commencez donc par estimer le volume des ventes que vous souhaitez gagner, puis calculez votre marge et comparez-là au coût de votre investissement SEO. Vous pouvez à présent estimer votre retour sur investissement avant d’engager votre prestataire ou calculez votre ROI en fin de prestation afin d’en mesurer la rentabilité.

Renforcer son référencement grâce aux backlinks

Effectuer le référencement d’un site internet n’est pas une tâche facile. Différents points sont à maitriser, notamment, les mots-clés, les balises <title>, les méta-descriptions, les rédactions de contenu ainsi que d’autres détails techniques pour que le site soit bien référencé. Il y a également le réseau de backlinks qui détient un rôle important pour booster le référencement du site. Zoom sur le fonctionnement de ce réseau de liens pour mieux le comprendre.

 

Pourquoi est-il nécessaire de créer des liens ?

En 1998, avec la création de Google, Larry Page et Sergey Brin créent un algorithme qu’ils nomment Pagerank pour mesurer la cote de popularité d’un site internet en mettant une note de 0 à 10.

De nos jours, c’est grâce à des liens externes et internes que Google procède à un examen d’un site internet. Si une page ne dispose pas de liens, il est impossible pour Google de faire une étude du site et ne le visite pas. D’où l’importance des liens, pour pouvoir être référencé, une page devra donc avoir des liens entrants. Plus votre page dispose de liens plus Google la visitera en théorie.

 

Les liens NoFollow

De nos jours, les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook ou autres sont les outils les plus utilisés pour se faire connaitre afin d’augmenter sa visibilité, mais aussi sa notoriété. En y partageant des liens, cette action permet d’augmenter le nombre de visiteurs sur le site. Seulement, en raison de nombreux liens de mauvaise qualité, Google a instauré les liens en NoFollow pour éviter d’être inondé par la popularité de ces derniers, qui pourtant ne bénéficient pas de justification valable. Tout comme pour les commentaires sur les blogs ou les forums. Toutefois, ils ne sont pas inutiles pour autant, puisqu’ils peuvent permettre une crédibilité de votre contenu s’ils sont publiés sur des sites populaires.

 

Les liens DoFollow

Quant aux liens DoFollow, leurs présences sur votre site internet permettent à Google de les suivre et de les prendre en compte dans ses algorithmes. Il est tout de même à noter que pour qu’ils puissent donner un ordre positif au moteur de recherches Google, ils doivent être pertinents pour prouver son efficacité et être positifs.

 

Comment rendre efficaces les backlinks DoFollow ?

 

Toujours choisir des sites de confiances

Certes, avoir de nombreux liens allant vers votre site est bien, quoi qu’il en soit, il est important de bien s’y prendre.

Si l’achat massif des backlinks, qui toutefois est une erreur souvent constatée, proposée par des sites fonctionnait un temps, actuellement, Google pénalise cette pratique. En effet, Google devient exigeant et prend en compte la popularité des sites sur lesquels vous partagez vos liens. Cela fait partie des critères de référencement du moteur de recherches.

Comme Google ne prend confiance que sur des sites avec des contenus de qualité, partager vos liens sur ces derniers vous permet donc de mieux développer votre réseau backlinks. Il est ainsi recommandé de les partager sur des sites ou des pages existant depuis longtemps pour disposer d’une meilleure vitrine.

 

Choisir des liens pertinents

Pour qu’un lien soit de qualité et pertinent aux yeux de Google, il est important qu’il ait un rapport avec la thématique du site sur lequel vous allez le partager. Dans le cas contraire, votre lien ne sera pas pertinent et Google vous pénalisera. Par exemple, si votre lien concerne le sport, le partager sur un site pour la nutrition où le bien-être convient aux critères de sélection de Google et sera jugé pertinent. Un autre point à prendre en compte pour qu’il soit plus visible, c’est d’insérer le lien dans le corps du texte et non en footer avec les mentions légales et le copyright. Il faut donc que votre texte soit adapté à la thématique de votre lien pour un rendu naturel et logique. Et enfin, privilégiez les backlinks qui redirigent vers les contenus plutôt que vers la page d’accueil de votre site.

 

Bien choisir l’ancre d’un lien

L’ancre d’un lien est le texte sur lequel on clique pour être redirigé vers une page. Un lien hypertexte visible par l’internaute et le moteur de recherche. L’ancre doit captiver l’intérêt des internautes pour lui donner envie de cliquer et de suivre le lien. Pour ce faire, les mots doivent être descriptifs et correspondre à la page de redirection. Pour générer du trafic par les moteurs et pour une stratégie webmarketing réussie, l’ancre doit être de qualité.

 

Une ancre optimisée

Une ancre optimisée requiert une utilisation spécifique de mot-clé. Un moyen pour améliorer le référencement d’un site, toutefois, une même ancre ne doit être utilisée de nombreuses fois. Une sur-optimisation des ancres peut être un inconvénient par rapport à Google. Et pour un même lien, il est préférable de varier les textes d’ancres.

Maintenant, vous avez toutes les astuces pour développer votre réseau de backlinks afin de booster de la meilleure façon votre référencement. Il ne faut tout de même pas oublier qu’il est primordial que le contenu de votre site doit être de qualité pour être crédible au niveau des lecteurs et Google. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est d’organiser votre action en fonction de ces différents critères et de laisser Google faire le reste du travail.

Si vous souhaitez la création d’un maillage efficace ou pour l’acquisition de liens pour une amélioration du référencement de votre site internet, nous vous invitons à nous contacter. Nous vous proposons nos services en vous accompagnant de manière à ce que votre site internet soit facilement visible sur tous les moteurs de recherches et particulièrement sur Google.

Le HTTPS va devenir inévitable

HTTPS est un protocole de communication internet qui garantit la protection de la confidentialité et de l’intégrité des données relatives aux visiteurs d’un site, lorsque des informations sont transmises entre l’ordinateur du visiteur et le site qu’il visite. Par exemple, si un internaute se connecte à un site et entre des informations confidentielles comme ses coordonnées bancaires pour procéder à un achat, le protocole https protège ces données privées au moment où elles sont transférées entre l’ordinateur de la personne et celle du site marchand.

 

Depuis Janvier 2017 : HTTPS est devenu presque inévitable

Google, via Google Chrome, a décidé de signaler tout site n’ayant pas le protocole HTTPS comme non sécurisé. Notifier les sites de la sorte quand ils n’ont pas le protocole est le meilleur moyen d’obliger petit à petit les éditeurs de sites à passer à cette norme. Car, qu’il soit un particulier ou une entreprise, aucun propriétaire de site n’a envie que ce dernier soit mal noté : son audience s’en ressentirait. L’utilisation du protocole HTTPS a donc de grandes chances d’augmenter largement durant cette année 2017, voire devenir incontournable.

La première étape pour imposer l’utilisation de ce protocole sera pour Google de noter non sécurisé tout site Internet qui transmettra des informations de carte bancaire ou de mot de passe sans utiliser HTTPS.

Il est à noter qu’une importante progression des résultats HTTPS a déjà été repérée sur la première page de Google. MozCast, qui analyse tous les jours des milliers de recherche Google, a noté en janvier 2016 que 25% des résultats de recherche sur la première page de Google étaient HTTPS. Six mois plus tard, on était passé à 30% et, à la fin du mois d’octobre, on avait atteint les 40%. Une progression que l’on peut qualifier d’assez fulgurante. Cela étant, ces bons résultats ne signifient pas nécessairement que Google favorise les sites utilisant ce protocole. Google avait certes annoncé qu’il boosterait les sites HTTPS, mais l’analyse de MozCast ne permet pas de définir si cette intention est à la base de cette forte adoption. Il est tout simplement possible que les sites sans HTTPS décident de l’utiliser, notamment pour rassurer leurs utilisateurs. Par contre, il y a fort à parier que la mention site “non sécurisé” changera la donne, étant donné qu’elle impactera sûrement sur le taux de fréquentation du site.

 

Que faut-il faire ?

Si l’on possède un site et que l’on souhaite qu’il soit visité, alors l’utilisation du protocole HTTPS sera sans doute incontournable dans les mois qui viennent. La question à se poser est en fait : est-ce vraiment indispensable de faire passer son site HTTP en HTTPS ? Est-ce que cela vaut la peine ?

Avantages et inconvénients par rapport au SEO

Du point de vue du référencement, il est possible que cela ait un impact à l’avenir. Google pourrait favoriser l’indexation des pages en HTTPS. Dans ce cas, même les sites lambda auront tout intérêt à opter pour cette norme. Mais pour le moment, la mise en place du protocole n’est pas un critère favorisant le référencement global de votre site.
En conclusion, même si ce n’est pas un facteur favorisant le référencement de votre site, il vous faut considérer à moyen terme de passer au HTTPS, car la mention de « site non sécurisé » risque de pénaliser fortement le trafic venant de Google sur votre site.

 

Article rédigé pour Cominmag.ch

Les piliers du référencement naturel | SEO

Quels sont les piliers du référencement ?

On me demande régulièrement ce qu’on doit faire pour être numéro 1 sur Google. Autant le dire tout de suite, il n’y a pas de recette miracle et aucune assurance risque pour être premier, même si vous suiviez toutes les directives prodiguées dans l’importante littérature consacrée à ce sujet. Il n’est donc pas possible de donner une liste exhaustive des points à suivre dans un simple article d’une page ; néanmoins il peut être utile d’expliquer les trois piliers sur lesquels le référencement repose.

I. Premier pilier du référencement : la technique et l’accessibilité

Avant de constater si votre site est bien positionné sur Google, la première démarche consiste à s’assurer que les moteurs de recherche l’ont bel et bien indexé. Pour ce faire, il suffit de taper l’url dans Google (site : www.exemple.ch) et de regarder les résultats qui en ressortent. Le nombre de pages doit être à peu près équivalent à celui de votre site. S’il y en a beaucoup moins, cela signifie que celui-ci a peut-être un problème d’indexation. Si vous ne trouvez aucune page, cela veut dire que votre site n’est pas indexé actuellement par Google.
L’outil Google Webmaster Tools permet (s’il est installé) de savoir où se situe exactement le problème d’indexation. Cet outil gratuit est facile à mettre en place. Il est également important de s’assurer que le fichier Robots.txt a été créé et configuré correctement, et qu’il n’interdit pas l’accès du site aux moteurs de recherche.

II. Deuxième pilier du référencement : le contenu

Aujourd’hui, tous les contenus d’un site Internet doivent être de qualité pour apporter un bénéfice certain aux lecteurs et pour daigner intéresser Google, ainsi que les autres moteurs de recherche. Le contenu est essentiel pour booster le référencement naturel d’un site Web. Or la difficulté consiste à parvenir à intéresser les lecteurs (et à les fidéliser) tout en intéressant les moteurs de recherche qui n’ont pas forcément les mêmes critères d’évaluation. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’adopter un style d’écriture spécifique au Web, et de produire des informations intéressantes et utiles pour les internautes. Lorsque vous rédigez son contenu, vous avez en fait deux cibles : vos lecteurs et les moteurs de recherche.

Les contenus doivent être structurés, avec titres et sous-titres (H1, H2, H3…), et les balises métas doivent être complétées de manière pertinente et attrayante. Ils doivent comprendre des liens entrants et des liens sortants. Chaque texte doit être unique : Google sanctionne le « duplicate content », c’est-à-dire le contenu copié-collé. Pour qu’un site Internet soit bien positionné, il est également important de tenir compte des mots-clés lors de sa rédaction. Certaines expressions doivent être intégrées naturellement aux textes, et répétées suffisamment (sans exagération tout de même), afin de permettre à Google d’identifier les sujets et thèmes abordés par le site Internet, et de l’indexer correctement pour les internautes dans ses résultats de recherche. Bien entendu, il est important de dédier à chaque page du site une fonction, un référencement spécifique et donc des mots-clés différents qui seront chaque fois liés à la thématique abordée.
Enfin, il est absolument nécessaire de mettre régulièrement à jour les contenus du site. Celui-ci ne doit pas rester statique, il doit vivre à la fois pour intéresser les lecteurs et pour signaler à Google que le site en question est dynamique.

III. Troisième pilier du référencement : La popularité et les liens entrants

Pour être jugé crédible par Google et l’ensemble des moteurs de recherche, un site doit être populaire. Cela signifie en premier lieu qu’il doit compter de très nombreux lecteurs qui vont générer du trafic sur le site. Mais il lui faut également être « conseillé » par d’autres sites traitant du même type de thématique, qui soient eux-mêmes crédibles. Cette confiance / caution est matérialisée par le biais de liens entrants ou backlinks. Plus il y a de backlinks sur un site, provenant de sites estimés de qualité par Google, mieux votre propre site Web est référencé. La problématique est de savoir qu’est-ce qu’un site de qualité pour Google. La puissance d’un lien n’est pas identique à un autre suivant la provenance du site.
Afin de drainer davantage de lecteurs encore, il est également intéressant d’appliquer aujourd’hui une stratégie « social media » efficace, car cela permet d’obtenir indirectement davantage de popularité pour un site Internet.

Pour bien positionner son site Internet sur les moteurs de recherche, il est donc nécessaire d’appliquer une stratégie SEO cohérente et évolutive, qui s’appuie sur ces trois piliers du référencement. Ce n’est qu’à cette condition que l’optimisation peut être, à terme, satisfaisante.

Article rédigé pour Cominmag.ch

Le suivi de positionnement de votre site Internet

Comment faire le suivi de positionnement de votre site internet ?

Le suivi de positionnement est l’un des aspects du référencement les plus importants et les plus basiques. Pourtant il est bien souvent délaissé parce que jugé trop long à mettre en place, ou mis de côté pour ne pas avoir à juger de la qualité du travail réalisé par votre prestataire.

Différence entre référencement et positionnement

Avant d’aller plus loin, il est important de bien comprendre la différence entre le référencement d’un site et le positionnement des pages du site dans un moteur de recherche.

On peut expliquer cette différence de manière très simple en faisant une analogie avec une librairie. Si vous rentrez dans une librairie pour acheter un livre de Proust, par exemple, le livre sera certainement quelque part dans le magasin, ou en stock, mais pas forcément visible. On dira qu’il est référencé. Par contre, si vous cherchez le dernier gagnant du Goncourt, il y a de fortes chances que celui-ci soit dans le magasin et bien en vue près de l’entrée ou des caisses. On dira donc que celui-ci est référencé mais surtout bien positionné.

Référencer son site consiste juste à l’inscrire dans les moteurs de recherche afin que ceux-ci le référencent. Google va donc référencer votre site (il sera dans son index) et il va positionner les pages de votre site en fonction d’un certain nombre de critères. Votre site sera ainsi plus ou moins visible selon ce positionnement.

Vous l’aurez compris, le positionnement est plus compliqué. Il va s’agir de positionner son site internet sur des requêtes de recherche spécifiques (mots clés). Pour chaque requête, vous aurez un positionnement potentiellement différent. Ainsi, si vous vendez des maisons en Suisse romande, vous n’aurez pas forcément le même positionnement pour les requêtes « achat villa Vaud » et « achat maison Vaud » qui sont pourtant assez proches.

Le trafic que reçoit votre site web va dépendre essentiellement de son positionnement sur les moteurs de recherche. C’est pour cela qu’un suivi de positionnement est essentiel. Il va falloir vous assurer que votre site web est toujours dans le top 10 des résultats de recherche pour les mots clés que vous voulez cibler. Si vous n’êtes pas dans le top 10, vous ne serez pas en première page des résultats sur Google, par exemple, et vous perdrez forcément en visibilité et en trafic.

Si vous avez déjà essayé de suivre manuellement vos positions dans les résultats de recherche, vous avez sans doute remarqué que ça prenait énormément de temps. De plus cette action ne serait pas vraiment correcte ; Google gardant les historiques de recherche en mémoire, celui-ci va vous proposer en priorité les sites visités de manière régulière. Le positionnement sera donc faussé. Afin de vous faciliter la tâche, il existe plusieurs logiciels ou outils web qui vont pouvoir faire ce suivi pour vous. La première étape va consister à définir une liste de mots clés sur lesquels il est pertinent pour votre site d’être bien positionné. Il serait également judicieux d’aller voir comment vos concurrents se positionnent et donc sur quels mots clés.

En conclusion, l’audit de positionnement de votre site Internet est la première et indispensable étape dans votre travail de référencement. Afin de voir si votre travail porte ses fruits, il va bien falloir savoir d’où vous démarrez. Il vous faudra également faire un suivi régulier afin d’en voir l’évolution et de pouvoir corriger ce qui ne fonctionne pas totalement.

Cet article a été publié sur Cominmag.ch