Adwords

Est-il possible de se passer de Google Adwords en 2017 ?

L ’année 2016 vient de se terminée mais, pour Google AdWords, elle aura déjà été l’année des changements les plus importants depuis son lancement. Après avoir supprimé la colonne des annonces de droite au printemps, changé la couleur des annonces, rajouté une 4ème annonce premium (annonce qui s’affiche au-dessus des résultats de recherche naturelle), google a lancé un nouveau format d’annonce durant l’été : l’expanded text ads.

L’expanded text ads de Google AdWords

La taille des annonces n’avait encore jamais été changée. Avec ce nouveau format, Google a tout simplement doublé la taille des annonces, ce qui est une vraie révolution. Concrètement, le titre passe de 25 caractères à deux fois 30 caractères et le descriptif double de 35 caractères à 80 caractères.

La suppression de la colonne publicitaire de droite avait été décidée afin de rendre la recherche plus cohérente sur tous les appareils. Ce nouveau format publicitaire va dans le même sens et vise à offrir une bien meilleure visibilité aux annonces, tant sur mobile que sur desktop. Le but étant, on s’en doute, d’engendrer de meilleures performances.

A l’heure actuelle, les « petites » annonces sont encore diffusées. D’ici la fin de l’année ou tout début 2017, il n’y aura plus que des annonces grands formats.

expanded-text-ads

Peut-on se passer de Google AdWords ?

Ce titre, un brin provocateur, est pourtant loin d’être absurde. Pour certains secteurs d’activités, ceux où il y a une forte concurrence, et donc beaucoup d’annonces AdWords, vous risquez de ne plus être visible sur la première page de Google avec uniquement du référencement naturel.

En effet, puisque désormais on peut – en plus du texte – rajouter des extensions d’annonces comme le téléphone, votre adresse, des liens annexes, des avis clients, etc., la surface publicitaire prend beaucoup plus de place. Et lorsque vous en avez quatre à la suite, ce qui est visible immédiatement à l’écran ce sont les publicités. Forcément le taux de clics sera beaucoup plus important sur les annonces publicitaires alors que les résultats naturels vont en pâtir.

Quelle est la bonne stratégie à suivre ?
Dans ce contexte, doit-on encore tout miser sur AdWords ? Est-il judicieux de miser sur le référencement naturel ? Les changements dans le digital sont constants, il faut donc anticiper et s’adapter en continu. Personne ne sait quels seront les modifications futures de Google à propos des résultats naturels. A ce stade, il est par conséquent dangereux d’arrêter d’investir dans le SEO, qui reste un canal d’acquisition de trafic très important. Il est donc conseillé de le travailler de manière constante afin d’obtenir des résultats. Mais, je ne saurais trop vous recommander de ne pas tout miser sur un seul canal.

Voici ma recommandation : poursuivre le référencement naturel, investir dans Google AdWords, ainsi que sur d’autres canaux comme Facebook, le emailing, l’affiliation, tout en gardant à l’esprit que ce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera peut-être pas demain – ce qui nous oblige à une veille et à un monitoring permanent !

 

Article rédigé pour Cominmag.ch

Google AdWords: comment faire revenir vos internautes ?

Google AdWords Remarketing

Pour les professionnels du web et de l’e-commerce, capter l’audience et la fidéliser est un enjeu de première importance. C’est pourquoi il est important de pouvoir disposer d’outils permettant de délivrer la bonne publicité au bon internaute, et au bon moment. Le ciblage comportemental, pratique désormais établie dans le domaine du webmarketing, consiste à proposer des contenus promotionnels en fonction du comportement des internautes, identifiant ainsi les intérêts de chacun. Non seulement cette pratique permet-elle la diffusion chirurgicale de contenus promotionnels, son autre intérêt réside dans le fait qu’elle peut être faite indépendamment du site sur lequel se trouve votre cible.

Le remarketing est une technique de ciblage publicitaire des visiteurs d’un site web : l’objectif est alors de reprendre contact avec un internaute après son passage sur un site web, lui rappelant ainsi les pages qu’il a visitées et les produits qui ont pu l’intéresser. Lorsque l’internaute quitte le site, il est alors recontacté quelque part ailleurs sur le web au hasard d’une visite. L’atout principal de cette technique est que ces annonces sont la plupart du temps personnalisées, l’internaute se rappelant alors éventuellement ce qui a pu l’intéresser sans avoir pu finaliser la commande.

 Le remarketing via Google AdWords, comment ça fonctionne ?

La technique est relativement simple : grâce à la balise remarketing dynamique de Google (sous la forme d’un bout de code), à insérer dans chacune des pages de vos sites, vous pouvez réaliser des campagnes très pertinentes. Il ne vous reste plus qu’à élaborer des listes via Adwords, pour personnaliser au maximum votre campagne.

Il existe aujourd’hui plusieurs techniques de remarketing :

  • Le remarketing standard : cette technique permet de diffuser des annonces auprès d’anciens visiteurs du site, sur d’autres sites web ainsi que sur des applications du Réseau Display de Google.
  • Le remarketing dynamique : cette méthode permet de diffuser des annonces dynamiques comprenant les services et produits que d’anciens visiteurs ont consultés sur le site, lorsque ceux-ci visitent des pages web et des applications du Réseau Display.
  • Le remarketing pour les applications de type mobile : il s’agit ici de diffuser des annonces auprès d’un public de mobinautes qui ont préalablement visité votre site en utilisant les services d’une application ou d’un site web mobile. Lorsqu’ils parcourent d’autres contenus ailleurs sur le web, les annonces apparaissent.
  • Le remarketing pour les annonces du Réseau de Recherche : personnalisez votre campagne au moyen d’annonces que vous diffuserez à vos anciens visiteurs, lorsqu’ils effectuent eux-mêmes des recherches sur Google pour les produits et services dont ils ont besoin, après avoir quitté votre site.
  • Le remarketing vidéo : à partir de Youtube, d’autres sites web et applications faisant partie du Réseau Display, vous pouvez diffuser des annonces auprès d’un groupe d’utilisateurs qui ont récemment interagi avec vos propres vidéos et votre chaîne Youtube.

Si le remarketing sert essentiellement à dynamiser, voire à accroître les ventes d’une activité e-commerce, il peut également devenir une composante stratégique essentielle dans la recherche du retour sur investissement pour tous les annonceurs en quête de la campagne promotionnelle idéale. Le remarketing intervient alors dans le cycle de vie du client sur Internet à plusieurs étapes :

  • Lorsque le client est prêt à acheter : il est alors possible d’utiliser les compétences d’Adwords de Google pour rediriger au moment opportun la clientèle, lorsque celle-ci est la plus disponible pour agir concrètement sur l’acte d’achat.
  • Lorsque le client ou le groupe de clients abandonne son panier virtuel, ou n’a pas encore confirmé sa transaction : dans ce cas comme dans d’autres, il est alors possible de créer des listes spécifiques dans le but d’atteindre des objectifs publicitaires particuliers.
  • Lorsque le client utilise la recherche Google : vous pouvez alors toucher une audience plus large, lorsque celle-ci inscrit sa recherche dans le Réseau Display de Google.

Pour comprendre le fonctionnement du remarketing dans la réalité des faits, prenons par exemple le cas d’une boutique e-commerce traditionnelle. Le client est alors à la recherche d’une expression clé qui pourrait être « Chaussures pour femme » et se retrouve dans la catégorie correspondante sur votre site. Vous pouvez alors envisager d’ajouter ce client à une liste, qui recevra par la suite des annonces pour des produits similaires, partout à l’intérieur du Réseau Display de Google qui comprend d’autres sites web et applications.

Le remarketing est donc une piste très intéressante afin d’atteindre à nouveau les internautes ayant visité votre site, ce qui équivaut à avoir une 2ème chance pour vendre votre produit ou service, chose rare dans le commerce de nos jours.

Article rédigé pour Cominmag.ch

Certification avancée sur la publicité vidéo – Google AdWords

Certification Google vidéo – Google AdWords

Je viens de passer la nouvelle certification de Google sur la publicité vidéo. Lancée en Europe au mois de juin dernier, la certification avancé sur la publicité vidéo couvre des concepts élémentaires et avancés propres à YouTube et au Réseau Display de Google.

Pour passer cet examen, il faut déjà avoir obtenu la certification Google AdWords (avoir réussi l’examen sur les principes de base d’AdWords ainsi que l’un des deux examens avancés : publicité sur le Réseau de Recherche ou publicité display). Le pourcentage de bonnes réponses exigé pour réussir cette certification est de 85% ce qui est relativement élevé. L’examen compte 74 questions (QCM et des questions vrai ou faux) et vous avez 90 minutes pour finaliser l’examen. A noter, comme pour les autres examens AdWords, vous passez d’une question à une autre sans pouvoir revenir en arrière, il faut donc s’assurer de bien répondre avant de passer à la question suivante. C’est un examen type, très similaire aux autres examens pour la certification AdWords.

J’ai passé cet examen car la publicité vidéo prend de plus en plus d’importance, et il me paraissait intéressant de valider mes connaissances du sujet par une certification. C’est chose faite. Il faudra, comme pour le reste de la certification AdWord,s repasser les examens l’année prochaine pour garde ma certification.

Toutes les informations sur l’examen Google Vidéo

 

 

Voici pour information, quelques questions de l’examen:

Google AdWords: Comment classer les annonces ?

Comment classer les annonces sur Google AdWords

Le principe de Google AdWords étant basé sur des enchères, on pourrait penser que l’annonceur qui paierait la somme la plus élevée aurait son annonce en première position. Mais si ce principe était appliqué, les annonceurs avec les plus gros budgets prendraient toutes les premières positions. Un petit annonceur n’aurait ainsi aucune chance de voir ses annonces bien classées, il n’aurait donc aucun intérêt à investir sur AdWords.

Il est donc important de comprendre comment fonctionne le classement des annonces afin de pouvoir améliorer la qualité de vos campagnes sur Google AdWords que vous soyez un petit ou un gros annonceur. Le classement de l’annonce va déterminer la position de votre annonce lorsque celle-ci est diffusée sur une page de résultats de recherche. Plus le classement de celle-ci est élevé, plus sa position sera élevée sur la page de résultats de recherche.

A quoi correspond la position de l’annonce ?

La position de l’annonce correspond à l’ordre d’affichage de l’annonce sur une page. La position « 3″ signifie que votre message apparaît en 3ème sur la page. Il est généralement plus intéressant d’être dans une position la plus élevée possible, car l’annonce aura plus de chance d’être vue par un plus grand nombre d’internautes. Sur une page de résultats de recherche, les annonces peuvent s’afficher en haut, sur le côté ou en bas de la page avec un maximum de 11 contenus publicitaires par page.

Comment savoir combien payer pour être en première page ?

Il faudra surveiller l’indicateur d’estimation de l’enchère de première page. Cette estimation vous indique le montant qui vous permet d’être certain que votre annonce soit diffusée sur la première page. Vous pouvez aussi savoir qu’elle est l’estimation de l’enchère de haut de page qui vous permet de connaître l’enchère au CPC nécessaire pour que votre annonce soit diffusée dans les premières positions

Quels sont les critères pour le classement des annonces ?

Ce classement est calculé en fonction du montant maximum que vous être prêt à payer pour chaque clic sur votre annonce (votre enchère) et du niveau de qualité de vos annonces, mots clés et site Internet.
Le niveau de qualité indique la pertinence et l’utilité de votre mot clé, de votre texte d’annonce et de votre page de destination par rapport à la requête de recherche de l’utilisateur. Le niveau de qualité est noté sur une échelle de 1 à 10. Google considère un bon niveau de qualité à partir de 7.

En résumé, pour améliorer la position de votre annonce, vous pouvez augmenter votre enchère ou vous concentrer sur l’optimisation de votre niveau de qualité.
Un niveau de qualité élevé s’obtient en ayant une annonce efficace, des mots clés pertinents et une page de destination cohérente en fonction des mots clés et du texte de l’annonce. Il sera donc très important de travailler sur ces différents éléments afin que vos annonces soient bien classées par rapport à vos concurrents.

Classement des annonces Google AdWords

Article rédigé pour Cominmag.ch

Google AdWords: Mesurer les résultats de vos campagnes !

Vos campagnes AdWords sont-elles efficaces ?

Alors qu’il est parfois très difficile de mesurer l’efficacité d’une campagne offline, il est, par contre, très facile (et gratuit) de connaître les résultats d’une campagne de communication sur Google AdWords.

Il existe plusieurs d’indicateurs qui vont vous permettre de suivre et d’optimiser vos campagnes. Mais pour utiliser pleinement la puissance de ces indicateurs, il va falloir fixer des objectifs clairs. Car des résultats ne peuvent être bons ou mauvais que par rapport à point donné. C’est le B.A.-BA du marketing et de la communication, mais cette règle est pourtant souvent oubliée.

Quels sont les objectifs possibles sur Google AdWords ?

Il en existe beaucoup mais les principaux généralement utilisés sont les suivants:

  • La génération de trafic
  • La vente directe d’un produit ou d’un service utilisé par principalement les e-commercants.
  • La génération de leads (récolte d’adresses email par exemple)
  • La notoriété et le branding: augmentation de la notoriété et de la visibilité de votre produit ou service

Comment mesurer et surveiller ses résultats ? 

Une fois vos objectifs fixés, vos campagnes lancées, Google AdWords va vous permettre de suivre, de gérer et d’optimiser vos campagnes en fonction de vos objectifs. Pour cela, AdWords vous propose un certain nombre de KPI (Key Performance Indicator). Il existe d’autres indicateurs mais les suivants sont les principaux.

  • Impressions: Il s’agit de la fréquence de diffusion de votre annonce. Une impression est comptabilisée chaque fois que votre annonce est diffusée sur une page de résultats de recherche Google ou sur un autre site du Réseau Google.
  • Coût par clic (ou CPC) moyen : prix moyen que vous payez chaque fois qu’un internaute clique sur votre annonce. Le CPC moyen est utile lorsque vous souhaitez comparer les performances des plusieurs mots clés, campagnes, annonces, etc.
  • CTR (Click Through Rate): Le CTR correspond au nombre de clics sur votre annonce divisé par le nombre d’impressions de celle-ci. Un CTR élevé constitue une bonne indication de l’utilité et de la pertinence de vos annonces. Vous pouvez utiliser le CTR pour identifier les annonces et mots clés efficaces, et ceux ayant besoin d’être améliorés.
  • Quality score: Le niveau de qualité mesure la pertinence de vos annonces, mots clés et page de destination pour les internautes visualisant votre annonce. Des niveaux de qualité plus élevés peuvent entraîner une réduction des coûts et une meilleure position des annonces par rapport à celles de vos concurrents.
  • Position moyenne: Elle indique le classement habituel de votre annonce par rapport aux autres. Ce classement détermine l’ordre de diffusion des annonces sur la page.
  • Taux de conversion: Fréquence à laquelle un clic sur votre annonce a généré une conversion, c’est-à-dire une action que vous jugez intéressante (vente, prise de contact de la part d’un prospect ou inscription, par exemple).
  • Coût par acquisition (CPA): Le coût par acquisition vous permet d’indiquer dans AdWords le montant que vous êtes prêt à dépenser par conversion.

Le dernier indicateur clé à prendre en compte est bien entendu le ROI (Retour Sur Investissement) de vos campagnes AdWords, c’est-à-dire, le montant rapporté par vos campagnes Google AdWords par rapport à votre achat d’AdWords. Vous aurez ainsi la certitude que le budget que vous investissez se transforme en bénéfices pour votre entreprise.

En conclusion, pour utiliser efficacement Google AdWords, vous devez avoir une stratégie et être capable d’être réactif en fonction des résultats. D’où l’importance de suivre de manière hebdomadaire ou quotidienne ces différents indicateurs, afin d’optimiser vos campagnes et les rendre encore plus performantes. Sur le web, même lorsque l’on mandate une agence, on doit surveiller les évolutions comme le lait sur le feu. Vous y gagnerez en expertise !

Article rédigé pour Cominmag.ch

Google AdWords : Les nouveaux formats publicitaires

Les formats d’annonces Google AdWords

De nouveaux formats publicitaires ou fonctionnalités sont apparus sur Google AdWords durant l’année 2013.
Voici un petit tour d’horizon non-exhaustif de quelques-unes de ces fonctionnalités, sorties il y a quelques semaines ou quelques mois.

Product Listing Ads (PLA)

Les campagnes PLA permettent d’afficher des images de produits accompagnées de leur prix. Ceci autorise une plus grande présence sur le haut de page des résultats de recherche. Afin de diffuser des annonces pour une offre de produit, vous devez associer vos comptes Google AdWords et Google Merchant Center. Puis, un algorithme pioche dans votre flux de produits pour sélectionner le ou les visuels à afficher. Les campagnes PLA sont les seules campagnes qui rendent possible un double affichage sur AdWords avec une annonce standard et une annonce produit.

Un affichage maximal de huit annonces produits sur une page de résultats de recherche est également possible. Depuis leur lancement, il y a plusieurs mois, les campagnes PLA ont beaucoup de succès auprès des annonceurs. Ceci s’explique par leur format : on a davantage tendance à cliquer sur une image que sur un lien texte, et l’image est plus visible qu’une annonce texte seule ; les résultats sont donc meilleurs.

Ce format est aussi disponible pour les mobiles.

Dynamic Search Ads (DSA)

Les Dynamic Search Ads (annonces dynamiques du réseau de recherches) n’utilisent pas de mots-clés. Elles sont en effet diffusées automatiquement en fonction du contenu du site dont elles font la promotion. Vous n’avez pas besoin de choisir de mots-clés, ni de créer une annonce pour chaque page produit ou service du site. Google utilisera le contenu du site pour définir le ciblage de vos annonces, en fonction des recherches.

Lorsque des recherches correspondent à vos cibles d’annonces dynamiques, Google génère un titre pour le texte d’annonce avec une URL de destination qui pointe vers la page la plus pertinente du site. Le titre est créé dynamiquement, à partir des termes inclus dans l’expression de recherche et du contenu de la page de destination choisie pour l’annonce. Le reste de l’annonce provient du modèle que vous avez conçu lors de la configuration ou de la modification de votre campagne.

L’utilisation des DSA est utile si :
• Votre site propose différents produits ou services.
• Vous proposez des catalogues de services ou des produits qui changent fréquemment.
• Vous vendez des produits ou d’autres articles saisonniers.
Ce type d’annonce a pour objectifs le gain de temps et l’obtention d’annonces encore plus pertinentes, qui correspondent aux recherches des internautes.

Les extensions d’images

L’extension d’images permet d’intégrer des visuels à ses annonces (dans la zone premium uniquement). Ceci favorise la mise en valeur des visuels de vos produits et services. Votre annonce est plus étendue et donc plus visible, ce qui accroît votre taux de clics de manière importante et évite également de nombreux clics inutiles.
Cette extension n’est pas encore pleinement disponible, mais devrait l’être prochainement.
Les annonces de promotion d’applications
Les annonces de promotion d’application vous permettent de faire la promotion de votre application mobile et d’en faciliter le processus de téléchargement. C’est un bon moyen de faire connaître votre application mobile.

Remarketing for Search Ads (RLSA)

Les campagnes RLSA utilisent des listes de remarketing traditionnellement dédiées aux campagnes display pour créer des campagnes de search. Elles s’adressent aux internautes qui ont déjà visité votre site Internet. On utilise donc la puissance des actions de remarketing, mais sur des campagnes de search.

Remarketing Dynamic

Il s’agit d’un moyen de cibler à nouveau les visiteurs ayant vu un produit sur votre site, mais ne l’ayant pas acheté. Les bannières sont créées et gérées de façon dynamique, à partir du catalogue produits sur le Google Merchant Center. Ceci est particulièrement efficace pour viser les abandons de panier.

Les extensions d’offres

Les extensions d’offre permettent d’accorder des bons d’achat, des remises et des promotions que les internautes peuvent utiliser hors-connexion. Ces offres peuvent être diffusées en même temps que vos annonces textuelles, dans les résultats de recherche. Elles permettent de générer des ventes en magasin physique, via les annonces Google AdWords. Il est possible d’imprimer l’offre si on la consulte sur un ordinateur, ou de l’enregistrer pour une utilisation ultérieure, si on la consulte sur un téléphone mobile.

Cet article a été publié sur Cominmag: Google AdWords : Les nouveaux formats publicitaires